Bien que des milliers de docteurs, dans tous les pays, ne cessent jamais de tenter de répondre aux questions, les plus importantes et les plus graves pour l'humanité, on constate que l'HOMME reste CET INCONNU et que la MALADIE est un AUTRE INCONNUE. Pourquoi?

Il semble tout d'abord que la conception de l'HOMME-MATIERE et de la MALADIE, variation de la matière, ait été une mauvaise directive de travail jusqu'ici.
La matière n'est pas, comme on l'a cru longtemps, un aggloméré de plein atomique. Ce plein atomique n'existe dans aucun cas de ce que l'on appelle MATIERE, et il faut, dans notre siècle atomique, comprendre qu'elle n'est que ONDES et VIDE ATOMIQUE.
Que tout vibre et se désintègre perpétuellement, c'est la vie aussi bien animale que végétale, que minérale.

Lorsqu'on veut chercher la raison des choses dans le domaine de la Médecine on se heurte à des obstacles infranchissables à cause des mystères qui entourent les grands problèmes relatifs à la Vie et à la Maladie.
Le médecin, rencontrant à chaque pas, sur sa route, des énigmes impénétrables, est découragé par son impuissance à expliquer tant de phénomènes, il prend alors instinctivement l'habitude de ne pas chercher à comprendre. La leçon des faits l'a amené à perdre son esprit de curiositè. C'est ainsi que l'art médical livresque et la littérature qui s'y rapporte sont émaillés de ces dogmes, de ces croyances que nous nous permettons d'appeler des "SLOGANS". Nous ne trouvons pas un mot, dans notre langue, dont la définition s'applique mieux à ces CONTRE-VERITES, à ces erreurs admises et propagées par les Autorités en la matière.
(AUGUSTE LUMIERE)

De plus en plus on parle des difficultés de "compréhension" entre les Scientifiques et… "monsieur tout le monde". A'notre avis c'est normal: dans le langage scientifique il y a des mots qu'on ne peut pas 'simplifier' et…. les gens, en général, n'ont pas un 'bagage' culturel spécialisé!
Donc, il y a et il y aura toujours des problèmes d'incompréhension...!
Aux personnes qui veulent continuer la lecture de cette page et 'comprendre', il faut un aide. Bientôt on rencontrera les mots suivants: COLLOIDAL et FLOCULATION.
Pour vous expliquer leur signification, voilà un exemple très facile. Tout le monde connaît le lait.

Quand le lait est frais et bon, vous le voyez, il a un belle structure, fluide et pas de mauvaises odeurs: ses cellules (molécules) sont en bon état "de santé", elles sont chimiquement en équilibre, les distances entre-elles sont égales-physiquement bien 'polarises', donc on dit qu'elles ont une "bonne vibration". Cet état on l'appelle l'ETAT COLLOIDAL . C'est l'ETAT DE LA SANTE!

Quand le lait, au contraire, "caille" vous ne le buvez plus parce qu'il n'est plus bon! Qu'est qui c'est passé? Ses cellules (molécules)ont perdu leurs équilibre 'vibratoire', les distances entre elle ne sont plus égales, elles se collent l'une à l'autre d'une façon irrégulière, leurs poids change se forment des 'agglomérés'… Comme des cailloux qui précipitent…. en laissant autour d'eux un liquide plus transparent et acide: c'est du lait caillé. Les scientifiques diraient du " floculat ".
Cet état on l'appelle ETAT de FLOCULATION.

C'est l'ETAT DE LA MALADIE ET DE LA MORT!
Vous voyez, c'est très simple ! Maintenant vous pouvez continuer votre lecture.

En observant le monde de la matière et ses phénomènes….

Les matériaux qui entrent dans la composition des êtres vivants tant des cellules que des liquides circulant ou les imprégnant dans les organes sont, en très grande proportion, formé par des substances qui se trouvent à des états particuliers:
"l'ETAT COLLOIDAL et l'ETAT MICELLOIDAL".
La Vie est intimement liée à ces états de la matière, elle n'existe pas en dehors d'eux.
Les agents destructeurs de l'état colloïdal, avant d'atteindre les cellules doivent agir sur les liquides humoraux qui les entourent, et, ceux-ci seront disloqués avant les cellules.
La structure des colloïdes et des micelloïdes n'est détruite que par leur précipitation, par la formation de flocons: des FLOCULATS.
Un cause unique ou des causes les plus disparates peuvent détruire la colloïdité plasmatique en donnant naissance à des précipitations sanguines et/ou agir sur un appareil ou sur un autre et y produire des effets divers.
Un médicament déterminé pourra être vraiment efficace dans des affections complètement dissemblables PARCE QU'IL AGIRA SUR LE FLOCULAT, en le dissolvant, en l'empêchant d'être agressif ou de prendre naissance. Maintenant vous comprenez l'action des Momos!
La similitude de la symptomatologie dans les affections, surtout aiguës, se comprend aisément parce qu'il s'agit, dans touts les cas, d'un même dérèglement total des fonctions organiques agissant sur le système nerveux sympathique.
COCLUSION:
L'état colloïdal conditionne la vie, la destruction de ce état- donc la floculation, conduit à la maladie et à la mort!
La maladie peut exister SEULEMENT s'il y a FLOCULATION.

Pour revenir aux ondes:

Définition: Aucune matière peut exister s'il n'y à pas "des ondes programmées" qui lui permet de se concrétiser!

Donc c'est beaucoup plus intelligent d'étudier les ondes (voilà l'idée de Turenne), avant la matière, pourquoi sont les ondes "qui déterminent tout "! Alors :
- la Vie dépend des ondes? Oui!
- L'état colloïdal dépend des ondes? Oui!
- La floculation dépend des ondes? Mais oui, oui..!


En observant "l'invisible monde des ondes et ses phénomènes" :

L'HOMME c'est une ANTENNE, il émet et il reçoit les ondes ELECTRO-MAGNETIQUES.

Exactement comme les Peuples, l'homme a à lutter contre des ennemis extérieurs (l'hérédité, les ondes nocives des maisons contaminées, les ondes nocives de l'électricité autour de lui, les rayonnements du réseau des télécommunications, etc.) et contre des ennemis intérieurs (les déficiences, tels que les parasites, staphylo, colibacilles, strepto etc. qui ne sont pas des maladies. Toute les maladies qui naissent et se développent dans l'organisme, sur des cellules floculées, constituant des cristallisations, point d'appui du développement possible de chaque maladie-cette parti concerne spécialement les médecins).

Dans le deux cas, il faut qu'il prépare et maintienne une défense intelligente, scientifique, continuelle et efficace s'il ne veut pas être débordé et vaincu par ses ennemis: les déficiences et les maladies.
L'homme est composé de CELLULES sans cesse en état de mouvement vibratoire d'ondes dans un milieu colloïdal. Chaque organe est un mouvement de cellules à fréquences normalement constantes.
Les ennemis du dehors ou du dedans, cherchent donc à rompre par leurs ondes "nocives", l'harmonie de la santé vibratoire de l'HOMME-ANTENNE!
Ces ondes causent la destruction de l'état colloïdal et la formation de la floculation: en un mot, ces ondes deviennent la cause primaire de la maladie et de la mort.

N'oubliez pas: Un dérèglement matériel (chimique) c'est la conséquence d'un dérèglement vibratoires (d'ondes).

Turenne qui, premier a vu tout ça, a conçus premièrement les Momos Catalyseurs très efficaces pour dissoudre la floculation, pour empêcher la formation du floculat, pour reconstituer et maintenir les cellules en très bon état colloïdal.
Nous trouvons alors disponible:

PARA - EL.D - 93 - PHECGOMEL - EAU VERTE etc.

Utiliser ces Momos tous les jours ça veut dire: éliminer les floculats, empêcher leurs formation, rétablir l'état colloïdal des cellules….
En conclusion vous réalisez
LA VRAIE PREVENTION…. Contre tout!


Maintenant, si vous avez du temps et un peu de bonne volonté, lisez attentivement et réfléchissez.
On vous propose un extrait du Livre "L'HOMME CET INCONNU" du fameux Dr. Alexis Carrel, collaborateur et ami de Louis Turenne écrit en 1950.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Beaucoup aujourd'hui désirent échapper à l'esclavage des dogmes de la Société moderne.
C'est pour eux que ce livre a été écrit.
La plupart des questions qui se pose à ceux qui étudient les êtres humains restaient sans réponse.

Personne ne s'est demandé comment les êtres humains supporteraient l'accélération énorme du rythme de la vie, produite par les transports rapides, le téléphone, le cinéma, l'automobile, l'avion.

Faut-il, grâce à une alimentation et des exercices appropriés activer autant que possible l'AUGMENTATION du POIDS et de la TAILLE des enfants, ainsi que le font la plupart des médecins? Le développement de l'intelligence, de l'activité, de la résistance aux maladies n'est pas solidaire du volume de l'individu.
Pourquoi les hygiénistes se comportent-ils comme si l'homme était un être exposé seulement aux maladies réfractaires tandis qu'il est menacé de façon aussi dangereuse par les DEFICIENCES NERVEUSES ET MENTALES.
En somme les sciences de la matière ont fait d'immenses progrès, tandis que celles des êtres vivants restait dan un état rudimentaire.
Les Savants, après tout sont des hommes….
Ils sont imprégnés par le progrès de leur milieu et de leur temps. Ils croient volontiers que ce qui n'est pas explicable par les théories courantes n'existe pas.

La spécialisation extrême des médecins est nuisible.
L'être humain malade a été divisé en petites régions. Chaque région a son spécialiste.
Quand celui-ci se consacre, dès le début de sa carrière à une partie minuscule du corps, il reste tellement ignorant du reste, qu'il n'est pas capable de bien connaître cette partie.

:::::::::::::::: LES MALADIES
La maladie consiste en un désordre fonctionnel et structural. Le corps malade garde la même unité que le corps normal. Si quelqu'un est malade, il est malade tout entier.
Aucune maladie ne reste strictement confinée à un seul organe. C'est la vieille conception anatomique de l'être vivant qui a conduit les médecins à faire de chaque maladie une spécialité. Seuls ceux qui connaissent l'homme sous son véritable aspect anatomique, physiologique et mental peuvent le comprendre quand il est malade.
Les maladies infectieuses ou microbiennes sont dues à la pénétration dans le corps de virus ou de bactéries. Il y a enfin des maladies qui se sont jouées jusqu'à présent des savants et des instituts de recherches médicales. Parmi elles se trouve le cancer.

Quoique l'hygiène moderne ait beaucoup allongé la durée moyenne de la vie, elle est loin d'avoir supprimé les maladies. Elle s'est contentée de changer leur nature.

L'homme pense, aime, souffre, admire et prie à la fois avec son cerveau et avec tous ces organes.
Le cerveau ne constitue pas à lui seul l'organe de la conscience, il consiste aussi en un milieu dans lequel sont immergées des cellules et dont la composition est réglée par celle du sérum sanguin. Et le sérum sanguin dépend des sécrétions glandulaires qui sont répandues dans le corps entier. Tous les organes sont donc présents dans l'écorce cérébrale par l'intermédiaire du sang et de la lymphe.
De toutes les glandes, le testicule possède l'influence la plus grande sur la force et la qualité de l'esprit. Les grands poètes, les artistes de génie, les saints, de même que les conquérants sont, en général, fortement sexués.

Les émotions, le plaisir, la colère, la peur augmentent ou diminuent la circulation locale du sang, agissent sur toute les glandes, exagèrent ou arrêtent leurs sécrétions. Elles déterminent par l'intermédiaire des nerfs vaso-moteurs, la dilatation ou la contraction des petites artères.
C'est par l'intermédiaire des nerfs du système sympathique que les sécrétions glandulaires sont modifiées.

Les soucis affectent aussi profondément la santé.
Nous sommes immergés dans le milieu sociale comme la cellule du corps dans le milieu intérieur.
Comme elles, nous sommes incapables de nous défendre de l'influence de ce qui nous entoure.
Le corps se protége mieux contre le monde cosmique que la conscience contre le monde physiologique.
Notre civilisation n'a pas réussi, jusqu'à présent, à créer un milieu convenable pour nos activités mentales.
Les écoliers et les étudiants moulent leur esprit sur la stupidité des programmes radiophoniques et cinématographiques auxquels ils sont habitués.
Chacun peut, s'il le veut, cultiver au moins dans un certaine mesure, ses facultés éclectiques.
Les concerts, les musées, l'art, la construction des monuments le permettent. Il n'en est pas de même du sens moral.
Le milieu social actuel l'ignore de la façon la plus complète. En fait il l'a supprimé.
La possession de la richesse est tout et justifie tout.
La morale sexuelle a été supprimé.
Le bien et le mal, le juste et l'injuste n'existent pas.
Les prêtres ont rationalisé la religion, ils en ont enlevé tout élément mystique; ils n'ont pas réussi cependant à attirer à eux les hommes modernes.
Il est impossible à l'homme moderne de se défendre contre cette atmosphère psychologique.
On n'échappe à son milieu que par l'isolement ou par la fuite.
Disait MARC-AURELE: "Nulle retraite n'est plus tranquille, ni moins troublées pour l'homme que celle qu'il trouve en son âme…"
Mais aujourd'hui, personne n'est capable d'une telle énergie morale.

Les maladies de l'esprit deviennent menaçantes. C'est notre mode de vie qui amène les désordres de l'esprit et c'est le désordre de l'esprit qui amène le désordre du corps!
La Médecine ignore complètement la nature de ces désordres.


02/6/2020 - 5:09 Momos Turenne -